mardi 13 mars 2012

Mon catalogue de numéros



Il arrive parfois qu’un maître, une maîtresse, un bibliothécaire ou une documentaliste (changez le genre et le nombre à votre gré) m’invite puis, quelques temps avant la rencontre, m’envoie un petit mot. En général, ça a l’air tout calme, comme demande :
 « Chère madame, 
que pouvez-vous nous suggérer, comme idée d’animation avec un  groupe de 25 petits-moyens ? 
Cordiales salutations, la maîtresse ». 
Message que je peux parfois, puisque je suis moi-même enseignante, traduire ainsi :
  "MAYDAY, MAYDAY ! Nous sommes en présence de 25 ti-papoutes rhinopharyngités et agités et j’ai trop les  chpettes* que ça vire au jus de boudin. Vous êtes SURE qu’on fera face, surtout vous, Madame l’auteure ? Et puis d'abord, vous savez faire quoi, exactement, comme tour de magie hypnotisante ? Salutations, une prof des écoles dubitative»

Ce à quoi je réponds : "A pas peur Maîkresse".

Voici donc quelques pistes :
 -         On peut faire une simple rencontre. Les enfants ont lu quelques livres, ils ont préparé quelques questions. Moi, j’ai de mon côté un stock de plus en plus fourni d’anecdotes, de petites saynètes qui rendent le livre proche, vivant, accessible, quotidien.
-         On peut suivre le parcours d’un livre, de sa conception dans le dedans de ma tête à sa réception. J’ai des maquettes, des originaux, des photos…
-         On peut envisager un atelier d’écriture : on part d’un livre (ou pas) et on élabore un texte. Ce travail peut aboutir à la création d’un « vrai » livre que chaque enfant pourra rapporter chez lui et faire ainsi bisquer ses frères et sœurs partager fièrement son travail.
-         Ce peut être une simple lecture. Avec des mises en situations, avec des petits sketches, des moments revisités… Marianne Barcilon, ma complice, m'a appris à croquer quelques personnages de nos histoires : on peut faire des dessins en direct...
-         Je peux aussi venir simplement m’extasier devant les travaux des petits.  C’est pas pour me vanter mais j’ai une grosse capacité d’extase.
-         On peut mettre en place des activités : par exemple, j’apporte des livres traduits et on essaie de deviner la langue, ou alors on imagine le texte à partir des dessins… Tout est possible.
-         Le maître ou la maîtresse a un projet bien élaboré. J’arrive et me coule dedans. C’est pas pour me vanter mais je suis très coulante.
-  Avec des grands, on peut envisager une correspondance, ou une vraie interview, un atelier d'écriture, de poésie, de pièce de théâtre, le tournage d'un reportage...
-         Je me pointe et je me laisse bisouiller, papouiller, tripoter. Je fais des câlins, je chante des chansons, je mets de la pommade de mon cœur sur les bobos, je fais les photocopies, je bois le café. C’est pas pour me vanter mais je suis très caféinée.
Parce qu’on est bien d’accord : le but, c’est de faire en sorte que la lecture, les livres soient directement associés à la notion de plaisir… Hein oui ?

* « Chpettes » : mot de patois lorrain signifiant littéralement : les foies, la trouillotte, les bouboules, les chocottes, la glaglatte…

dernière minute : un lien de Zinc grenadine, un des salons les plus sympas jamais faits ! http://www.zincgrenadine.fr/p/accueillir-un-auteur.html

lundi 5 mars 2012

Fénéantise assumée

Alors comme ça, vous croyez que je vais me fatiguer à écrire un papier sur notre nouveau bouquin, à Marianne et à moi ALORS QUE QUELQU'UN L'A FAIT SUPER BIEN ? Que nenni !


Là, c'est "la soupe de l'espace"
(http://www.soupedelespace.fr/leblog/la-sorciere-rabouniachristine-naumann-villemin-marianne-barcilon/

3
Après les aventures de Nina et de mademoiselle princesse, Christine Naumann-Villemin et Marianne Barcilon renouvellent leur collaboration, et nous parlent sorcière cette fois-ci!
Il était une fois la sorcière Rabounia qui menait une existence tranquille au sein de son histoire« Potions et Araignées », de la page 56 à la page 63 du Grand Recueil des histoires pour le soir. Entre les potions de crapauds, et les décoctions d’insectes, la sorcière Rabounia ne manquait pas d’occupations au milieu de ses chaudrons.

Mais un jour, un bruit strident vint perturber sa quiétude:
Au bout d’un certain temps, les râles ne cessant pas, la sorcière Rabounia décida d’enfreindre la règle numéro un de la charte des sorcières: ne jamais sortir de son histoire!
C’était cas de force majeure, la sorcière allait trouver ce fameux râleur! Elle se mit alors à parcourir le Grand Recueil des histoires pour le soir.
Elle finit par trouver le coupable. Il s’agissait en réalité d’un petit lapin blanc qui pleurait toutes les larmes de son corps car… il avait égaré son doudou.Un quoi? se demanda Rabounia. Pas de quoi faire un drame pour un bout de tissu! Rabounia consentit à donner son chiffon rouge au lapin si cela ne tenait qu’à ça!
Malheureusement, la sorcière solitaire et farouche manquait d’un peu de connaissances et de psychologie en matière de doudou…
Mais oui enfin, un doudou ça se travaille avec le temps, il faut lui donner son odeur, sa texture! Bref notre sorcière n’était pas au bout de ses peines pour contenter le petit lapin!
Pourtant de leur rencontre, Rabounia en tira la plus inattendue des tendresses, même si elle continua à cuisiner des recettes dégoûtantes scrogneugneu!!


Vous croyez que je vais m'abimer mes petits doigts à en attraper une pulmonie de l'index ?
Et pis quoi encore !
et là c'est http://www.librairie-colibris.fr/blog/?p=885

ALBUMS JEUNESSE

La sorcière Rabounia Kaleidoscope / 02.2012
Ch. MAUMANN VILLEMIN & M. BARCILON
Album à partir de 3 ans
Rabounia mène sa vie tranquille (!!) de sorcière entre la page 56 et la page 63 du Grand Recueil des histoires pour le soir… mais un jour, un hurlement déchirant lui perce les tympans !!! Au péril de sa vie, elle prend une grande décision : elle sort de son histoire pour découvrir ce qui a bien pu se passer et là, page 68, elle tombe sur un petit lapin en pleurs : il a perdu son doudou ! Ils vont tous les deux tenter de résoudre ce problème, que dis-je, cette tragédie !! Et ce n’est pas simple, Rabounia ne sait même pas ce qu’est un doudou… ça promet !!!
Excellent !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Drôle, tendre, superbement illustré par M Barcilon, un vrai bonheur pour petits et grands !

Alors, je me contente de remercier chaleureusement les ceusses qui se sont tapés tout le boulot  ont oeuvré avec vaillance et je retourne faire des sudokus...