lundi 27 février 2012

Comment se débarrasser de l'amoureux (de sa mère)

Tadaaaaaaaam !
Voilà, il est sorti, notre dernier petit OVNI (Objet Vachement Narrant Imprimé).
Il est prénommé « Comment se débarrasser de l’amoureux (de sa mère) » et c’est un des deux premiers titres de la toute nouvelle maison d’édition nancéienne « La maison d’en face ».
C’est un principe purement copinesque : auteur, illustrateur et éditeur sont associés, à parts égales, frais et bénéfices. C’est pas beau, ça ?
C’est la très talentueuse Karine Maincent qui a fait les illustrations en un temps record (chapeau l'artiste !) et ça donne des petits bouquins de poche vraiment pas chers (5 euros), qui tiennent réellement dans la popoche. L’autre titre paru, c’est de la pouésie, et le pouette c’est Olivier Thirion, des désormais iconiques « Refusés ».



De quoi donc que ça cause ? ("mais Mamaaaaan, me disait ma petite quand elle était petite, ça ne cause pas, c'est un LIVRE :"). Ca raconte combien il peut être inconfortable d'accepter le nouvel amour de son parent divorcé. Mais attention, hein ! Ca le raconte rigoloment !
-Et pour quel âge que ce serait, Madame la Marchande ?
- Eh bien, je vous dirais bien pour les 9/13 ans Madame la Cliente... Mais en vrai, il est très seyant, il va à tout le monde...
Bon, puisque c’est vous, je vous en mets un petit peu ?  Mettons 5 lignes ?

-   Mais arrête ! Tu me mets vraiment la honte, là !
-         Oh ! Tu n’es pas drôle, Sara, ma fifille ! Allez, détends-toi, la vie est belle !
C’est qu’elle ne se rend pas compte, ma mère ! A son âge ! Elle est là, au volant de sa voiture, arrêtée au feu rouge, en train de chanter à tue-tête, comme… comme une jeune !
-         Oui… Tu es pénibleuuuuuu, oui, je suis ta cibleuuuuuuuu, mais c’est comme ça, je n’aime que toi, ah, ah, ah…


Oups, il y en a un peu plus, je vous le laisse ?

Si vous n'en voulez, tapotez sur votre minitel Association Les Refusés - 47 rue du maréchal Oudinot - 54000 Nancy • Coût par exemplaire : 5 euros + 1,50 euro de frais de port.

Et après, vous l'avez.
Pratique, comme principe, non ?

3 commentaires:

  1. J'adore le "principe purement copinesque"! C'est rien chouette!
    Et ce titre... ce titre... Mais comment résister, Madame la marchande? Je vous le demande!!!

    RépondreSupprimer
  2. Mais tout le plaisir est pour moi ! Bonne journée, mademoiselle la sirène !

    RépondreSupprimer
  3. Valérie Davot7 avril 2012 à 11:31

    Jeanne l'a terminé et a adoré!! Encore merci Christine!! Vivement la prochaine soirée!! Le 22 avril au soir, vous faites quelquechose vous tous? Parce qu'on aura sûrement des trucs à fêter!!!

    RépondreSupprimer