lundi 29 novembre 2010

Tans une poule à neiche...

Colmar, salon de littérature jeunesse Et vieillesse. Le train a du retard : la neige a tout bloqué. L'Alsace, si proche, si exotique. J'ai frrrrrrroid : c'est la journée de la jupe et, par solidarité féminine, je me gèle les fesses... Ca ne fait rien, c'est pile raccord avec le thème : les écrivains venus du froid.
Vendredi matin, journée d'animations. On m'avait dit : "départ 8h". Eh ben c'était pas 8h01 !
C'était chouette, comme dit Zazie dans le métro !
Ponchour Christinenaumannfillemin !
Mais il faut avouer que j'avais une rivale : la neiche !
"Oh ! Regardez ! Léa elle est tombée dans le bac !"

Plus tard, le soir, grande émotion de bibliophile : moi, je dis bien MOI, la Christine, toute piote, eh ben j'ai TOUCHE la bible de Gutenberg ! Une histoire de fous : la bibliothécaire découvre qu'un vieux livre a un drôle de contrefort, sur la couverture... Elle décolle délicatement et là, elle a un soudain questionnement spasmique qui la plonge dans le vortex sidérant de la perplexité : " Guslprtrrrr (bruit de spasme) : on dirait la bible de Gutenberg". Voilà ti pas qu'elle l'envoie au grand spécialiste, qui habite au Texas (un ancien bourreau reconverti). J'vous le donne en mille : c'était bien ça ! Les sagouins du 16è ! Ils avaient recyclé leurs vieux papiers :
-Oh, ben tiens, on en fait quoi, du vieux bouquin là ?
- Je sais pas : on peut le mettre aux latrines ou s'en servir pour la couv' de notre prochain numéro de "Heaume magazine" !
La dame, elle était un peu tourneboulée, un peu comme si moi, j'avais trouvé des Loboutins en 35 chez Emmaüs...

Nina, revue et corrigée
 Et puis repas avec des gens super sympas, vin d'Alsace et, le lendemain, dédicaces. On revoit les petits de la veille, soudain intimidés, on papote, je me ruine en livres...
Merci aux organisateurs : c'est du taff, mais ça vaut le coup !!!!!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire